Un enjeu public sensible

La gestion sensible des chantiers de dépollution en milieu urbain doit tenir compte d’une communication rassurante auprès des riverains. Même si les projets sont présentés en amont, les associations peuvent bloquer l’avancée d’un chantier si les mesures prises ne leur paraissent pas suffisamment sécurisantes. L’utilisation d’une tente de confinement associée à des dispositifs de traitement de l’air, permet de rassurer quant à la non diffusion des polluants dans l’air, et à la gestion du critère olfactif. Et l’impact psychologique d’un chantier visuellement « sous cloche » n’est pas neutre.

Tente de dépollution
Tente de dépollution
1/2

Pourquoi recourir à une structure pour couvrir un chantier de dépollution ?

Le premier des motifs de recours à une solution de type « tente de dépollution » est la proximité urbaine et l’objectif de protection de l’environnement et des riverains. Il vise à : 

  • Limiter la dispersion des poussières et des polluants
  • Atténuer la propagation du bruit
  • Palier aux nuisances olfactives

Le confinement permet d’éviter la diffusion des polluants dans les sols ou dans l’air lors des manœuvres comme le soulèvement des matériaux. Le recours à une tente de dépollution présente toutefois un inconvénient : le confinement fait monter la concentration de polluants dans l’air. Une solution de traitement de l’air ou le port d’appareils de protection respiratoire peut être requis.

Quels sont les principaux usages d'une tente de dépollution ?

Il y en a quatre :

Principe :

Le procédé d'excavation désigne l'enlèvement de sols contaminés sur une zone préalablement définie grâce à des investigations et des prélèvements de sol.
Les sols pollués sont extraits, et seront traités hors site. La couverture par tente permet de contenir le dégagement de polluants lié à la mise à l’air libre des terres lors des actions d’extraction et de manipulation des sols (chargement en camion pour évacuation par exemple).
56% des terres polluées (en tonnage) font l’objet d’une excavation. L’excavation n’est pas un procédé de traitement à proprement parler. En effet, le traitement, quand il a lieu, intervient avant ou après l’excavation. L’excavation est souvent la méthode la plus rapide pour aménager un site.

Moyens :

Les moyens utilisés lors des travaux de terrassement sont identiques à ceux utilisés par les entreprises de travaux publics : pelle mécanique, tractopelle, véhicules de transport (dont certains doivent être habilités à contenir des déchets).
Afin de gérer les flux de terres excavées, il est souvent nécessaire de mettre en place des aires de stockage temporaires étanches (tampon).

Les terres excavées sont placées et stockées là avant enlèvement pour traitement hors site.

  • Tente couvrant une zone d’excavation avec prétraitement dessous

Les sols sont triés (criblés) au fur et à mesure de l’excavation en fonction de leur degré de pollution : une quantité peut être traitée ou nettoyée sur place, puis sera réutilisée comme remblai sur la zone décaissée. Les autres sols sont évacués pour un traitement hors site.
L’objectif est de diminuer les quantités à traiter hors site.

  • Tente de traitement in situ

Les terres polluées sont traitées « in situ » sous une tente dite « tente de traitement » différente de la tente d’excavation. À la sortie du traitement, les terres validées propres sont stockées avant remblaiement dans la fouille une fois complètement traitée. L’accès à la tente de traitement est conditionné par le port d’un masque à cartouche.

Comment recourir au traitement de l’air sous tente ?

Le traitement de l’air sous une tente permet le traitement des gaz qui s’échappent pendant l’excavation des terres. Ce gaz est récupéré par un système d’extraction d’air puis traité par les filtres à charbon actif avant relargage dans l’atmosphère. La qualité de l’air ambiant relâché est rigoureusement contrôlée.
Le charbon actif permet d’éliminer les composés organiques volatils (COV) et les hydrocarbures, d’assurer la désodorisation (essentielle en milieu urbain), de récupérer les solvants et d’éliminer les composés inorganiques toxiques comme le mercure.

Découvrez des réalisations de chantier de dépollution ici.