webleads-tracker

Un même poteau pour soutenir deux bâtiments

Cette structure métallique a des allures d’oeuvre d’art contemporain. On la croirait constituée de lettres monumentales : un H posé sur un T. Et pourtant, les artistes qui ont oeuvré pour fabriquer cette pièce n’ont pas l’ambition de l’exposer dans un musée...

Si vous devez couvrir un vaste espace de stockage ou des terrains de tennis contigus, vous aurez probablement besoin de juxtaposer deux bâtiments – et donc deux toitures ! Chaque bâtiment aura alors un côté entièrement ouvert, pour vous permettre de circuler librement entre les deux. Gros bémol cependant : chacune des deux structures aura sa propre rangée de poteaux et vous allez donc vous retrouver avec deux alignements de piliers en plein milieu de votre espace.

 

Une solution ingénieuse, solide et esthétique

 

Pour remédier à cela, Spaciotempo vous propose une solution technique à la fois pratique, esthétique et solide : une tête de poteau à double entrée, qui transforme deux poteaux en un seul. (Voilà l’objet mystérieux qui figure sur la photo en haut de l’article !) Grâce à cet ingénieux dispositif, les deux toitures contiguës se retrouvent supportées par une rangée unique de poteaux, chaque poteau soutenant deux portiques à la fois. Même le système d’évacuation des eaux pluviales est mutualisé : un chéneau unique récupère l’eau entre les deux toitures.

Cette pièce en aluminium, très ouvragée, mesure environ 3 mètres de haut et pèse près de 150 kg. Une solution qui offre une solidité identique et un important gain de place au sol. Résultat : votre espace est plus praticable, plus lumineux et plus beau.

Une pièce technique qui fait appel à tous les savoir-faire de l’atelier

 

Cette tête de poteau à double entrée est fabriquée à Flixecourt, dans l’usine de production de Spaciotempo. Tous les savoir-faire de l’atelier sont mis à contribution pour produire cette très belle pièce technique. Pour chaque tête, il faut compter un jour-homme, en faisant appel à quatre métiers différents : usineurs, tôliers, soudeurs et assembleurs. Une première personne se charge de l’usinage et du perçage. Pendant ce temps, un second opérateur effectue la découpe des équerres de renfort. Puis un troisième intervenant réalise toutes les soudures. Enfin, le dernier agent assemble et boulonne les “oreilles”, le nom donné aux éléments qui permettront de fixer les poteaux et les portiques.

Pour couvrir deux courts de tennis, comme par exemple à Peynier, dans les Bouches-du-Rhône, il faut compter 8 portiques par toiture. Il faut donc fabriquer 8 têtes de poteau à double entrée. Et au moment du montage sur place, il faut lever les portiques des deux bâtiments en même temps, grâce à deux chariots qui se coordonnent. Une opération de levage hors norme et spectaculaire !

 

Vous avez besoin de juxtaposer deux bâtiments industriels ? Vous souhaitez couvrir deux courts de tennis ou deux terrains de sport contigus ? Contactez Spaciotempo en téléphonant au 03 22 51 51 51 ou en cliquant ici.